Présentation du phénomène

Que s'est-il passé le 8 juin 2004?

Qu'est-ce qu'un passage de Vénus?

Pourquoi ce phénomène est-il important?

Que nous suggère le passage de Vénus?

Comment observe-t-on et qu'est-ce qu'on observe?

Quelle est la signification du passage de Vénus ?

Le passage de Vénus du 8 juin 2004

Le passage de Vénus les 5 et 6 juin 2012

Canon de passages de Vénus.

Quelques observations du 8 juin 2004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que s'est-il passé le 8 juin 2004?

Le 8 juin 2004, un phénomène rare s'est produit : la planète Vénus est passée devant le Soleil. Phénomène rare en effet, car personne de vivant aujourd'hui n'avait jamais vu de passage de la planète Vénus devant le Soleil: le dernier passage ayant eu lieu en 1882 et n'ayant été que partiellement visible en Europe. Un tel phénomène céleste, rare, mobilise tous les curieux du ciel, mais il nous permet aussi de remonter aux fondements de notre connaissance de l'univers. Ci-dessous à gauche, une des rares photographies existantes du disque solaire et du disque de Vénus lors du passage de 1882. A droite, une image de Mercure devant le Soleil, phénomène plus fréquent mais beaucoup plus difficile à voir (image réalisée avec une lunette fluorite).

haut de la page

Qu'est-ce qu'un passage de Vénus?

Tout simplement, c'est le phénomène céleste du passage du disque sombre de la planète Vénus devant le disque brillant du Soleil. C'est en fait une éclipse partielle de Soleil, très partielle puisque la planète Vénus n'occulte qu'une toute petite partie du disque solaire mais qui est très facilement observable pour un public averti du phénomène. On voit ci-dessous la zone de passage du disque de Vénus sur le Soleil le 8 juin 2004 entre 5h 06m et 11h 33m Temps Universel.

 

Pourquoi donc ce phénomène est-il si rare? La planète Vénus tourne autour du Soleil en 225 jours entre la Terre et le Soleil. Nous devrions donc voir ce phénomène à chaque tour, c'est à dire à chaque conjonction entre Vénus et le Soleil, tous les 584 jours. Ce serait vrai si Vénus et la Terre tournaient autour du Soleil dans le même plan. Le plan orbital de Vénus étant incliné de 3 degrés environ sur le plan orbital de la Terre, la planète Vénus va passer le plus souvent au-dessus ou au-dessous du disque solaire et nous ne verrons pas de passage. La figure ci-dessous montre le phénomène. 

 

On voit ainsi qu'il n'y a qu'une seule possibilité pour qu'il y ait un passage: il faut que le Soleil, Vénus et la Terre soient alignés sur la ligne d'intersection des deux plans orbitaux (appelée ligne des noeuds). La Terre croise cette ligne en juin et en décembre mais Vénus ne s'y trouve simultanément que très rarement, environ deux fois par siècle comme le montre le tableau ci-dessous des dates de passages: 

7 décembre 1631

4 décembre 1639

6 juin 1761

3 juin 1769

9 décembre 1874

6 décembre 1882

8 juin 2004

6 juin 2012


On consultera les pages explicitant le calcul des passages pour comprendre cette périodicité. 

haut de la page


Pourquoi ce phénomène est-il important?

Outre sa rareté, ce phénomène de passage est l'occasion de rappeler des éléments fondamentaux de notre connaissance de l'univers, en particulier, comment mesure-t-on l'univers? Cette mesure n'est pas simple: il est impossible d'aller vers les corps célestes et d'en mesurer in situ leur distance à la Terre: toutes les étoiles et les planètes présentes sur la voûte céleste nous apparaissent comme étant toutes à la même distance de nous. Un raisonnement complexe et des observations très spécifiques vont être nécessaires pour estimer ces distances. 

L'observation du passage de Vénus a été l'observation la plus célèbre permettant de mesurer la distance de la Terre au Soleil, distance qui se trouve être la clé et l'unité de mesure de toutes les autres distances des corps célestes. Le moment est donc être propice pour se remémorer cette aventure humaine de mesure de notre univers. 

haut de la page

Que nous suggère le passage de Vénus?

Le passage de Vénus nous fait plonger dans l'histoire des sciences, plus particulièrement au XVIIIème siècle, le siècle des lumières où la population se passionnait pour le travail de ces astronomes prêts à se rendre au bout de la Terre au risque de leur vie (certains n'en reviendront pas) pour observer ce phénomène qui allait nous fournir la taille de notre univers, très mal connue jusqu'alors. 

Pourquoi donc voyager si loin alors que le phénomène est visible de Paris? C'est la notion de parallaxe, de triangulation, de mesure de distance à partir de mesure d'angles qui sont alors mis en évidence. Ce sont aussi toutes les méthodes qui suivirent pour mesurer la distance des étoiles et des galaxies que nous voudrons connaître. 

Le passage de Vénus attire aussi notre attention sur les mouvements complexes des planètes autour du Soleil, les lois de Kepler , la dynamique, la gravitation. La rareté et la périodicité des passages nous montrent aussi la difficulté des calculs astronomiques à mener pour prédire les phénomènes célestes. 

Ce phénomène nous rappelle aussi tous les autres phénomènes d'occultations et d'éclipses (les éclipses de Soleil et de Lune, les phénomènes des satellites de Jupiter qui ont mis en évidence la vitesse finie de la lumière) dans le système solaire et aussi notre recherche de passage de planètes devant les autres étoiles, mettant en évidence les planètes extra-solaires pouvant avoir la même taille que la Terre.  

Enfin, ce phénomène a une forte valeur pédagogique: il peut être observé par tous et permettre ainsi de recalculer la distance Soleil-Terre . On prendra connaissance des méthodes modernes utilisées pour cette mesure et on comparera sa propre mesure avec la valeur admise aujourd'hui. Pour faire cette mesure, la dimension de collaboration internationale est mise en évidence: impossible de mesurer la distance Soleil-Terre sans disposer d'une mesure faite au loin -ce qui a motivé les expéditions lointaines du XVIIIème siècle- et ce qui nous a motivé pour prendre contact et collaborer avec des observateurs lointains. On trouvera ci-dessous la carte montrant les zones de visibilité du passage du 8 juin 2004 sur la Terre (zone V). 

haut de la page

Comment observe-t-on et qu'est-ce qu'on observe ?

Il ne faut pas oublier que l'observation du Soleil est dangereuse et qu'il faut s'y préparer pour pouvoir observer en toute sécurité. Seule la méthode d'observation par projection est sre. L'observation directe, mme avec un filtre, doit se faire par l'intermédiaire d'une webcam qui enregistre les images et permet de faire la mesure après l'observation.

haut de la page

 

Quelle est la signification du passage de Vénus ?

Les mouvements de révolution des planètes et autres astres de notre système solaire conduisent régulièrement à des alignements particuliers. Le passage de Vénus fait partie de ces évènements astronomiques importants. En effet, nous allons voir les différentes conjonctions entre ces objets célestes, ainsi que les connaissances que leurs observations ont apporté au cours des siècles. Savez-vous que c'est à partir de l'observation du passage de Vénus qu'a été déterminée l'Unité Astronomique, unité de mesure des distances dans l'univers ?
Lien vers la fiche pédagogique (n°1)

haut de la page

 

Le passage de Vénus du 8 juin 2004

Le passage de Vénus les 5 et 6 juin 2012

Canon de passages de Vénus.

Les observations du 8 juin 2004:  un diaporama

Les observations du 8 juin 2004: des animations

 

 



Identité des planètes Observations à travers les siècles Observations et calculs Visite guidée Retour à l'accueil Identité des planètes Observations à travers les siècles Observations et calculs Visite guidée VT 2004, une manifestation grand public Vénus dans l'art et la mythologie Ressources et bases de données VT 2004, une manifestation grand public Vénus dans l'art et la mythologie Ressouces et bases de données